Les avantures de Demierre Daniel

CITOYEN PERMANENT


170 cm de simple citoyen


Il est loin le temps où l'on réglait ses affaires à la commune dans la cuisine du secrétaire ou de du caissier...

Désirant déposer une enveloppe dans la boîte aux lettres de notre nouveau conseiller communal Q.V.W. que je ne connais pas. Il n’est pas dans le bottin du téléphone.

J’appelle la commune pour demander son adresse.

On me répond que pour des questions de protection des données on ne peut me la donner, par contre on me donne son adresse e-mail de la commune. Ce qui pose comme question : Jusqu’où faut il aller dans la protection des données ?


Je décide don de lui écrire un mail :

« Bonjour Monsieur,

Je voulais déposer dans votre boîte aux lettres un courrier, pouvez-vous me dire ou vous habitez à Marsens?

Bonnes salutations et merci d'avance. »


Q.V.W me répond :


« Bonjour Mr Demierre,


Dans un souci de respect de ma vie privé et pour des raisons pratiques, je vous serai gré de m'adresser tous les documents et lettres qui concernent ma fonction de conseiller communal à la commune de Marsens.


En vous remerciant de votre diligence et compréhension,


Cordialement, »

J’ai été choqué par cette réponse : est-ce dû à ce qu’à peine entré en fonction, qu’il est envahi par des hordes d’ habitants sauvages formant une queue devant sa boîte aux lettres pour déposer des courriers… Ou, est-ce la réponse d’un conseillé déjà dépassé par sa fonction, submergé par la grandeur de la commune ? Il faut dire que ce Monsieur a de l’appétit : 10 dicastères au total annoncés sur le site de la commun au 5 mars 2019 . Il est le plus doté en dicastères et non des moindres. : Mars en Tous Sens, place de jeux, sports et loisirs, justice et police, affaires militaires, protection civile, protection de la population OrCoC, naturalisation, santé,enseignement et formation. Est-il le le Monsieur à tout faire, le « monsieur  propre  du sol au plafond» de l’administration communale ou simplement « la poubelle » du conseil où l’on jette tous les dicastères indésirables comme celui de l’école qui est chaud en ce moment ?

Je n’en sais rien et je ne sais toujours pas où il habite.

Un petit rappel me semble nécessaire et voici ma réponse :


« Monsieur, bonjour,

j'ai bien reçu votre mail et vous en remercie.

Je voulais déposer, pour des raisons pratiques, à votre domicile un courrier, livré par moi-même gratuitement et sans pollution.

Dans votre réponse vous considérez que le simple fait de déposer une une enveloppe dans votre boite aux lettre porte atteinte à votre "vie privée".

Je suis choqué par votre réponse:

Monsieur, à l'heure ou l'on parle de proximité avec les populations, vous montrer malheureusement une prise de distance avec les habitants. Pour rappel, il y a encore quelques année, dans les villages, les population autochtones se tutoyaient. Ainsi comme exemple, l'on ne parlait pas de Monsieur un tel ou un tel au village, on parlait plutôt de Pierre à Jules qui a marié la Fernande à Jean. Il m'arrivait de traiter les affaires financières dans la cuisine de la boursière communale dans un village sans bureau communal. Aujourd'hui, ces populations sont confrontée à un envahissement. La population a plus que doublé. Ces nouvelles populations que l'on appelle "pendulaire" et qui ont transformé le village en "cité dortoirs" sont souvent insensibles à l'esprit "village" et certains veulent le diriger.

Je suis étonné de votre réaction, car effectivement, alors que vous demandez que l'on ne viole pas votre vie privée, vous en temps que conseiller communal, au sein du conseil communal, vous prenez de nombreuses décisions qui vont avoir des conséquences directes sur la vie privée des habitants du village. Ainsi l'augmentation de la pression démographique qui un effet sur le prix des terrains et des loyers, les enfants d'ici ont souvent de la peine à trouver un loyer abordable et doivent quitter le village, les horaires scolaires, et bien d'autre choses encore, on un effet sur la vie de tous les jours de nos près de 2'000 concitoyens. Ces effets liés aux décisions de nos conseillés communaux, favorisent ce qui est appelé "le développement du village": façon de présenter une situation qui cache beaucoup de conséquences négatives pour la population résidente.

Alors aujourd'hui, si une simple lettre dans votre boîte-aux-lettres perturbe votre vie privée, il y a une solution très simple pour ne plus être dérangé: vous pouvez vous arrêtez de vous mêler de affaires des autres; ils vous laisseront en paix.

Je tiens cette enveloppe à votre disposition à mon domicile: La Clamogne 12, Marsens .

Je vous souhaite une bonne journée.

Avec mes bonnes salutations »


Depuis ce courrier attend son passage à mon domicile